5h de Putre à La Paz ( ou presque...)

Publié le par cedannefamilly

Nous sommes prêts à 9h ce matin et attendons la personne envoyée par l' agence pour nous amener en haut de Putre. Aujourd'hui, nous allons à La Paz on devrait mettre environ 5h.

Le bus qui va à La Paz ne passe pas par le village mais sur la route, environ 5 kilomètres plus haut.

Après quelques minutes d'attente et un appel à Yolanda pour être sûr que quelqu'un vient bien nous chercher nous voilà en route.

5h de Putre à La Paz ( ou presque...)

Nous arrivons 10 minutes plus tard à " l'arrêt de bus". En fait , on est juste en bord de route !

Un bus de notre compagnie arrive vers 9h45, mais pas de chance ce n'est pas notre bus. Il y a des travaux sur l'unique route et les bus ont du retard. Le chauffeur nous annonce une heure d'attente màs o menos ;)

Super !!! Bon de toute manière , y a rien à faire ici à part regarder le paysage. Mais au bout d'une heure toujours rien . On a vu passer des camions et des bus d'autres compagnies (qu'on a arrêté au cas où) mais à part ça RIEN.

Les garçons patientent en faisant des dessins sur une table improvisée.

A 11h45, après 2h30 d'attente, nous voilà délivrés, notre bus est enfin là et on nous sert même un plat de riz.

La vue depuis l' arrêt de bus

La vue depuis l' arrêt de bus

5h de Putre à La Paz ( ou presque...)
5h de Putre à La Paz ( ou presque...)
5h de Putre à La Paz ( ou presque...)

Pour rejoindre la frontière bolivienne, nous traversons des paysages magnifiques. Les treks dans le coin doivent vraiment valoir le coup !

5h de Putre à La Paz ( ou presque...)
5h de Putre à La Paz ( ou presque...)
5h de Putre à La Paz ( ou presque...)
5h de Putre à La Paz ( ou presque...)

Nous arrivons à la frontière vers 13h. Nous sommes à un peu plus de 4600m d'altitude presque au sommet du mont blanc! !!

Pour les passages de frontière on est rodé, je sors les passeports, je remplie les papiers et on attend sagement notre tour.

Et là, on fait face à une demande très particulière de notre douanier. Il nous demande les actes de naissance des enfants, pour prouver que s' est bien les nôtres !!!

Ah oui, au cas où on ai kidnappé des enfants ayant le même nom de famille que Cédric ( la chance) avec leur passeport (re la chance) et qu'on soit arrivé jusque là sans encombre ( re re la chance).

Bref, comme je n'ai pas les actes de naissance, je sors la copie de notre livret de famille.

Bon, Mr le douanier ne lit pas le français, il faut donc lui expliquer quel genre de document il a sous les yeux. Il demande car il est pointilleux l'original. Ah ben, il est en France!!!

Il valide la sortie du territoire chilien d'Hugo et nous demande les papiers pour Noah.

Ben, sur les papiers y avaient marqué les 2 enfants !!! Il reprend les fameux papiers pour vérifier et effectivement Noah est bien là sur la 3 ème page !

Sortie validée pour tout le monde :))) formidable, y a plus qu'à recommencer pour entrée sur le territoire bolivien.

Mais là ça va vite, juste contrôle des passeports pas d'originalité et tant mieux !!!

Il est 14h quand nous reprenons la route vers La Paz .

Au premier village traversé, un militaire monte dans le bus. Ah un contrôle ??? Non en fait, il est là pour rappeler à tout le monde les consignes de sécurité de base: ne pas suivre un inconnu, ne pas accepter de la nourriture d'un inconnu...

Ces règles, on les suit depuis notre départ mais quand s'est un militaire qui les rappelle dans un pays que tu connais pas encore ça fait un peu flippé, surtout que dans le bus on est les seuls étrangers donc il les rappelle pour tout le monde même pour les gens du coin.

Bon, on fera doublement attention.

Nous poursuivons notre chemin, et arrivons à la tombée de la nuit à La Paz. Le changement de niveau de vie avec le Chili est frappant. Les gens ont l' air très pauvre ici.

On est un peu mi figue mi raisin surtout qu'on a pas réservé d'hôtel car on pensait pas arriver à cette heure et qu'on se voit pas parcourir les rues la nuit.

Je préviens le taxi dès le départ, et il accepte d'attendre de voir si l'hôtel repéré dans le routard a de la place avant qu'on décharge les bagages.

C'est bon on a une chambre, après une journée fatiguante, on va enfin pour se reposer avant d' explorer un peu plus la ville demain...

5h de Putre à La Paz ( ou presque...)

PS: comme j'ai un peu de retard dans les articles, je peux vous dire que nous sommes en Bolivie depuis 10 jours et que tout va bien ! Les boliviens sont très gentils avec nous. On reste néanmoins vigilant et prudent comme depuis le 7 janvier ;)

Publié dans Le voyage, Chili

Commenter cet article

manu Z 25/08/2016 21:44

Tres beaux paysages du bout du monde ou la patience est de mise !!!!
Courage a vous et surtout n'acceptez rien d'un inconnu !!!!!!
Bises

Papy et Mamy 25/08/2016 01:03

Magnifique c'est simplement magnifique , et un ciel bleu, si pure.... RAssurez nous , ils ne sont pas tous à vous ces sacs posés sur le bitume ..... Géniale la table de dessin !!! Ils auront tout connu nos petits
' LOULOU " BRAVO à vous 4. Bonne continuation DES GROS GROS BISOUS.
Espérons que tout se débloque très vite ..... ASTA LUEGO